Champagne : choisir les bonnes bulles avec les bons mets

by Christian de Montlivault, responsable des relations producteurs @Bottl.

En France, environ 80% de la consommation de champagne a lieu à Pâques et durant les fêtes de fin d’année. En grande majorité encore à l’apéritif ou en fin de repas. Et pourtant, les bulles raffinées de Champagne se marient à perfection avec certains plats, à condition de bien les choisir.

L’accord évident : champagne à l’apéro !

Comme pour les vins « classiques », les mélanges sucrés/salés sont à éviter. A Noël ou pour le réveillon, pour accompagner les toasts de saumon ou de foie gras, il faut privilégier un champagne brut ou extra brut (peu sucré), vif et avec une belle fraîcheur. Nous vous conseillons de vous tourner vers un Blanc de Blancs (100% Chardonnay), avec de fines bulles qui viendront éveiller vos papilles encore vierges.

Notre recommandation : Perrier Jouët Blanc de Blancs. Le nez révèle des arômes de fleurs blanches, fruits jaunes. L’élégance et la finesse de ses bulles se marieront à la perfection avec vos apéritifs raffinés de fin d’année.

Bien choisir le champagne en fonction du plat, ou l’inverse ?

Que vous fassiez partis des adeptes du plat fétiche pour chaque occasion (dinde à Noël, agneau à Pâques…) ou au contraire que vous vous délectiez de choisir une bouteille et d’ensuite en déduire le plat, attention à bien choisir votre accord champagne / plat.

Pour les mets de la mer, il faudra plutôt vous orienter vers un champagne brut. Là encore le Blanc de Blancs pourra sublimer les bars, crabes ou homards. N’hésitez pas à accompagner votre plat d’une sauce relevée afin que les bulles ne prennent pas le pas.

Notre recommandation : Champagne Henriot Rose Noire Pur Chardonnay. Un nom énigmatique pour cette cuvée pleine de raffinement. La majorité des raisins proviennent des Premiers Grands Crus de la Côte des Blancs. Un vin d’une extrême finesse.

Si vous êtes plutôt carnivore, nous vous conseillons de vous orienter vers une volaille ou une viande blanche. Vous pourrez alors l’accorder avec un champagne plus vineux : par exemple un Blanc de Noirs ou un champagne millésimé avec une majorité de pinot noir. La complexité d’un ancien brut millésimé s’accordera parfaitement avec une poêlée de champignons.

Notre recommandation : Champagne Bollinger B 13. Un champagne 100% pinot noir pour ce millésime 2013, composé à 92% de Grands Crus. Le nez révèle des arômes d’agrumes et de fruits confits pour une persistance et un équilibre rare en bouche.

Fromage & champagne : oui, mais…

Il est important de privilégier les fromages non persillés. L’acidité du champagne va cependant permettre de balancer le gras de certains fromages et son effervescence va trancher avec la protéine du lait. En fonction de vos goûts choisissez en particulier parmi les fromages à pâte cuite.

Notre recommandation : Champagne Drappier Brut Nature. Cette cuvée 100% pinot noir est sans dosage. La finesse et la fraîcheur de la bouche se marieront parfaitement avec un fromage de chèvre frais.

Champagne & dessert : une évidence mais attention aux pièges

Contrairement à certaines idées reçues, le champagne n’est par exemple pas conseillé avec un dessert très chocolaté ou tout dessert très sucré.

Il faudra privilégier des desserts peu sucrés, par exemple à base de fruits rouges comme une tarte aux fraises.

Notre recommandation : Palmer & Co Rosé Solera. Ce rosé de caractère, au nez épicé et fruité, est un assemblage de plusieurs cépages et enrichi d’une Solera de Pinot Noir. Une totale réussite !

Le champagne est bien entendu synonyme de fête, mais il se démocratise de plus en plus et peut donc être sorti à toute occasion. N’oubliez cependant pas son usage traditionnel et prévoyez quelques bouteilles au frais pour le 31 décembre à minuit.