Cos d’Estournel, l’innovation au service de l’authenticité

By Géraldine Giroux

Ne ressembler à aucun autre, dépasser les conventions, s’améliorer, toujours, et se réinventer, sans cesse : tel était l’état d’esprit de Louis-Gaspard d’Estournel. Michel Reybier, propriétaire de Cos d’Estournel depuis 2000, est resté fidèle à l’esprit du fondateur et poursuit cette philosophie visionnaire : pour Cos d’Estournel, l’innovation est au service de l’authenticité, dans un engagement à toujours offrir le meilleur. 

Louis-Gaspard d’Estournel était un bâtisseur visionnaire, un aventurier passionné de progrès. Dès lors qu’il a hérité de quelques hectares de vignes en 1791, il n’a eu de cesse d’agrandir son domaine et de lui offrir les meilleures techniques, quitte à prendre des risques. La vision de celui qui fut surnommé « le Maharadjah de Saint-Estèphe » se retrouve dans ses choix : celui de faire du château, dont les majestueuses pagodes ne manquent pas de surprendre, un véritable palais entièrement dédié au vin. Celui de bousculer tous les codes du négoce bordelais, allant lui-même vendre son vin en Inde -il scellait alors les flacons avec des bouchons de verre pour en garantir la conservation. Celui de rapporter de ses voyages l’inspiration qui offrit à sa propriété une originalité unique au monde. Cette volonté d’innover a durablement marqué la philosophie de Cos d’Estournel, jusqu’à en être aujourd’hui un trait déterminant.

Louis Gaspard d'Estournel
Louis Gaspard d’Estournel, « le Maharadjah de Saint-Estèphe »

Le cœur de Cos d’Estournel bat au rythme de l’innovation

Que ce soit dans les chais, au vignoble ou par ses vins ! L’audace répond à des besoins précis et ambitieux : rien ici n’est vain ou superflu et chaque décision fait suite à des études minutieusement menées

Aujourd’hui, le bâtiment principal surmonté des Pagodes, dévoué au vin, abrite un site entièrement rénové. L’ensemble des installations a été conçu, avec l’implication constante de l’équipe technique, pour offrir les meilleures conditions à l’élaboration du vin. Précurseur dans la recherche de nouvelles techniques – l’inauguration en 2008 du premier chai entièrement gravitaire à Bordeaux en est le témoin -, les nombreux investissements réalisés par Michel Reybier depuis vingt ans répondent au dessein de doter la propriété des techniques les plus pointues

L’innovation se traduit également au vignoble. Le terroir de Cos d’Estournel bénéficie d’une position géographique privilégiée, au cœur d’une zone vallonnée du Nord Médoc. L’origine du nom Cos, signifiant colline de cailloux en vieux gascon, reflète parfaitement cette situation. La partie centrale du vignoble est située sur un plateau de graves profondes, d’où déclinent deux coteaux. L’un est orienté à l’Est et l’autre au Sud Sud-Ouest, sur des terres de graves et argile. L’ensemble est par ailleurs traversé par une veine argileuse qui franchit le domaine dans une longue diagonale. Cette configuration géographique et géologique offre une incroyable combinaison de sols et d’expositions, se traduisant par une grande diversité de terroirs, atout hors du commun. Pour mieux l’exploiter, une étude exhaustive de nos sols en 2001, avant-gardiste, permet à l’équipe technique de faire les choix les plus appropriés pour la vigne. 

Cette précision constante à la vigne et au chai est la condition incontournable pour exprimer toute la richesse du vignoble et refléter exactement l’incroyable diversité de notre terroir. Le style de Cos d’Estournel n’en exprime que plus pleinement la richesse de cette variété, le révélant comme l’un des vins les plus réputés au monde.

Cos d'Estournel

Cos d’Estournel vu par des experts

Pour Bernard Neveu, Directeur de la Sommellerie du Bristol à Paris, « Cos d’Estournel a un caractère affirmé, mais il ne se livre pas immédiatement. C’est un vin qui a du relief et de l’élégance. Et ça, c’est un des signes distinctifs de Cos d’Estournel. » 

Cos d’Estournel se démarque également par son charme, et c’est cela que Matthias Meynard, Chef Sommelier au restaurant La Scène à Paris, retient tout particulièrement : « Cos d’Estournel, c’est d’abord un grand vin de plaisir. Il offre un bouquet incroyable et une finesse de bouche exceptionnelle. On n’a pas du tout cette dimension cérébrale qu’on retrouve parfois dans d’autres vins. C’est un vin que vous pouvez déguster en bonne compagnie. Vous êtes certain qu’il sera apprécié. »

Et c’est bien cette facette que confirme Jérémy Berthon, Chef Sommelier de l’Hôtel du Cap-Eden-Roc : « Je n’ai jamais été déçu par un Cos d’Estournel. Quand j’ouvre une bouteille, il y a toujours cette curiosité, il y a toujours une surprise. Et avec Cos, je n’ai que des bonnes surprises. »