Paris Divin : les vins argentins mis à l’honneur par Natalia

Nous vous donnons rendez-vous aujourd’hui rue du Faubourg Saint-Honoré, chez Paris Divin, une cave et épicerie fine ouverte par un couple de franco-argentins résolument épicuriens. Rencontre avec Natalia, la maîtresse des lieux.


Pourquoi avoir ouvert une cave ?

N : Le vin chez nous, c’est une histoire de famille. Mon père est médecin, cardiologue, et il a fait beaucoup de colloques sur le vin et la santé. Quant à mon mari, il appartient à l’académie Rabelais. Médecin lui aussi, neurochirurgien, il a eu l’idée d’ouvrir une cave pour ajouter du convivial, de la gaieté dans sa vie. Je suis pour ma part nutritionniste, et diplômée d’œnologie. On a vécu à Lyon, influencé par les Côtes du Rhône, c’est un vrai terroir, on y a approfondi nos connaissances. Par ailleurs, de par notre double nationalité, on la chance d’avoir beaucoup d’amis originaires des quatre coins du monde, mais pas forcément sensibilisés au vin, et on a voulu partager notre passion avec eux, en ouvrant cette cave.

Parle-nous de la gamme

N : Nous sommes argentins, mon mari et moi, et on a eu envie de partager notre culture et les vins de ce pays, qu’on retrouve donc en quantité ici, ainsi que des produits d’épicerie fine, du thé de Patagonie, du mate, de la confiture de lait, du chimichurri, etc. Mais, la diversité nous tient à cœur, aussi on propose des vins de tous les pays du monde, Etats-Unis, Australie, Chili, Italie, Espagne, avec au moins un blanc et un rouge pour chaque, et toutes les régions françaises, de très beaux vins, ainsi que quelques spiritueux. On a aussi des vins Casher, des vins bio, des produits italiens, comme du panettone fait par le meilleur pâtissier de Milan, pour un total de 250 références (au moment du lancement), ce qui n’est pas si mal.

Paris Divin spécialiste vins argentins

Comment avez-vous procédé pour la sélection ?

N : On a évidemment tout goûté, et on avait en tête des vignerons qu’on voulait avoir absolument. On a donc fait un tour dans les vignobles pour le vin français, et on est passé par un distributeur pour les étrangers.

Quid des évènements chez Paris Divin ?

N : Ils sont très internationaux, et en temps normal on en fait un ou deux par mois, en présence de quelqu’un qui vient parler de son produit. On fait également des dégustations privées, et on organise des événements d’entreprise – on espère reprendre ces événements rapidement !

Tu as récemment ouvert ta boutique en ligne sur Bottl.fr, qu’est-ce que tu en attends ?

N : Je pense que c’est une super idée pour faire connaître la boutique ! C’est aussi un moyen de partager notre gamme de produits et la philosophie de la cave. J’aime par ailleurs beaucoup le concept du click & collect, que je trouve beaucoup plus pertinent que la livraison ; il y a toujours un contact, et c’est très important pour un caviste de rencontrer ses clients. Et c’est aussi une bonne méthode pour faire découvrir des produits qui ne seraient pas sur la boutique en ligne !

Mille mercis à Natalia pour ce partage plein de gaîté qui nous raconte également le Malbec et le Torrontés, vins emblématiques de l’Argentine !

Pour se rendre chez Paris Divin, c’est par ici